Le Parisien

cantineLéa, 5 ans, était attablée avec ses camarades à la cantine scolaire de son école Saint Vincent, à Ustaritz (Pyrénées Atlantiques), lorsqu’une policière municipale est venue la chercher. La fillette, scolarisée en grande section de maternelle, a avoué ensuite avoir cru «que ses parents étaient morts».
Ses petits camarades, eux, ont craint qu’on ne l’emmène en prison. En fait, l’enfant, dont les parents sont en cours de séparation, n’était plus inscrite à la cantine pour cause de factures impayés.

2 thoughts on “Le Parisien

  1. shinichi Post author

    Le papa de Léa ne comprend pas qu’on ait fait appel à la police pour une somme de 170 euros qu’il a déjà en partie réglée. «Je suis prêt à régler le problème financier, qui est loin d’être insurmontable. Il est même secondaire par rapport à ce qu’on a imposé à ma fille. Je veux comprendre qui a donné l’ordre d’intervention à la police municipale et pourquoi. J’ai entrepris des démarches, hier mercredi, à la mairie et on m’a d’abord dit que c’était faux, qu’il n’y avait pas eu intervention ”manu militari”», déclare-t-il au quotidien Sud-Ouest, qui révèle l’affaire.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.