1 thought on “Jean Fouquet

  1. s.A

    >La Vierge est à l'image d'une femme belle et élégante, à la peau blanche et sans défaut, au front large, aux formes lisses qui ont la densité des statues ; elle porte un manteau d'hermine, et une couronne ornée de perles et de gemmes comme le trône sur lequel elle se tient. Son sein gauche découvert rappelle le rôle de Marie mère du Christ. Des anges monochromes (suivant l'interprétation des pères de l'Église, les anges bleus sont des chérubins, les rouges sont des séraphins) sont disposés autour d'elle et de l'enfant Jésus tous dans des positions différentes, et aucun des visages n'est tourné de la même façon : ils contrastent fortement avec le blanc marmoréen de la Vierge.

    Il semble que la Vierge ait été représentée sous les traits d'Agnès Sorel, la favorite du roi Charles VII, proche d'Étienne Chevalier qui sera son exécuteur testamentaire. Cependant, bien qu'il s'agisse d'une tradition ancienne, certains soutiennent qu'il s'agirait plutôt de l'épouse du trésorier de France, Catherine Budé.

    La critique souligne le contraste entre la texture blanche de la peau de la Vierge et de l'Enfant Jésus, les anges monochromes, rouges et bleus, et les couleurs plus pâles d'Étienne Chevalier et de saint Étienne, ainsi qu'entre la position frontale de Marie et de son Fils, et celle de profil du donateur et de son saint patron.


    Jean Fouquet (né entre 1415 et 1420 à Tours (France) et mort entre 1478 et 1481, probablement dans la même ville), est considéré comme l'un des plus grands peintres de la première Renaissance et le rénovateur de la peinture française du XVe siècle.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.