Françoise Sagan

L’oncle voyageur attendait Bertrand à la terrasse d’un café. Quand je l’aperçus, je dis à Bertrand qu’il n’avait pas l’air mal du tout. Déjà nous étions près de lui, il se levait.
«Luc, dit Bertrand, je suis venu avec une amie, Dominique. C’est mon oncle Luc, le voyageur.»
J’ étais agréablement surprise. Je me disais: «Tout à fait possible, l’oncle voyageur.»
Il avait les yeux gris, l’air fatigué, presque triste. D’une certaine manière il était beau.

1 thought on “Françoise Sagan

Leave a Reply to s.A Cancel reply

Your email address will not be published.