Caroline Fourest

La laïcité passionne, soude et parfois déchire. On en débat aux terrasses des cafés en sang, au cœur de salles de rédaction sous haute protection, sur le pavé des rues menacées de tous les continents, dans toutes les familles, de toutes les religions. Comment pourrait-il en être autrement ?
**
Dans notre époque toujours troublée, ce livre choisit de célébrer plutôt, sans l’y opposer, le génie de la laïcité. Seule lumière réellement capable de nous éloigner de l’obscurité.

This entry was posted in reading. Bookmark the permalink.

2 Responses to Caroline Fourest

  1. shinichi says:

    Génie de la laïcité

    de Caroline Fourest

    A force d être invoquée, la laïcité se brouille. Un vrai champ de bataille. Dans cet essai précis pédagogique et vivant, Caroline Fourest distingue trois laïcité en guerre.

    La laïcité tout court, fruit du compromis de 1905. Et deux tentations qui cherchent à la renégocier. La première dans un sens multiculturaliste, anglo-saxon et dit « ouvert », au risque des accommodements déraisonnables, d une « liberté religieuse » envahissante, et de faciliter la montée des intégrismes.

    L autre tentation relève du monoculturalisme, normatif, identitaire, replié, à géométrie variable, flattant l identité et les passe-droits quand il s agit de parler au nom de l identité chrétienne et l exclusion voire la discrimination quand il s agit d Islam.
    Ecartelée entre les deux, la laïcité tout court, sans adjectif, est elle-même tiraillée par un nouveau contexte, qui n est plus celui de 1905, et peut aller d une vision équilibrée à une vision plus exigente.

    Caroline Fourest défend ici une vision équilibrée de la laïcité mais sans concessions envers ceux qui cherchent à l affaiblir. Elle pose les bases d un compromis et d une séparation revivifiés. Un équilibre fait de distinction claire entre l espace public et privé, entre les différentes niveau d exigences selon qu il s agisse d espace de liberté ou de contrainte, tout en plaidant pour une vigilance de tous les instants envers les propagandes qui voudraient faire passer ce compromis pour de l intolérance.

    Cette laïcité n est ni fermée ni « ouverte », ni négative ni positive, ni raciste ni « islamophobe ». Mais le fruit d une ambition et d’un effort qu il faut poursuivre, notamment à l école, si l on veut vraiment protéger la liberté de conscience (dont la liberté de culte), l émancipation, l égalité, la fraternité et en un mot, la République.

  2. shinichi says:

    キャロリーヌ・フレスト(Caroline Fourest)
    Caroline Fourest, née le 19 septembre 1975 à Aix-en-Provence, est une journaliste, essayiste et réalisatrice française.
    Figure intellectuelle médiatique depuis les années 2000, « polémiste redoutable et très controversée », elle milite pour le féminisme, les droits des homosexuels et la laïcité et s’engage dans la lutte contre les intégrismes religieux catholiques, juifs et musulmans, l’antisémitisme et les extrémismes politiques.
    Elle est également rédactrice en chef de la revue ProChoix. Elle est la compagne de Fiammetta Venner, avec qui elle a cosigné de nombreux textes.

    世俗主義(laïcité)
    La laïcité est le « principe de séparation dans l’État de la société civile et de la société religieuse » et « d’impartialité ou de neutralité de l’État à l’égard des confessions religieuses ». Le mot désigne par extension le caractère des « institutions, publiques ou privées, qui sont indépendantes du clergé et des églises ».
    La laïcité s’oppose à la reconnaissance d’une religion d’État. Toutefois, le principe de séparation entre l’État et les religions peut trouver des applications différentes selon les pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published.