Christian Boucher

Dans le grand château bleu
Bleu comme le ciel
Passent de blanches fées
Comme des nuages
Blancs
Passent dans le ciel
Bleu

Animaux
Êtres fantastiques
Parlent
Enchantent et ensorcellent
Peuplent
Le monde alentour
Peuplent mes pensées

La terre est généreuse
Les cieux cléments
La nature accueillante
Dans ce monde que pour toi
Rien que pour toi
Je crée chaque soir
Pour t’aider à dormir.

Se fondre dans l’instant
Dans la lumière ruisselante
La paix enveloppante
Le vent tout en caresses

Se fondre dans l’instant
Et ne plus rien vouloir
Et ne plus rien chercher
Laisser le corps
Au corps du monde s’accorder
Se fondre dans l’instant
En présent permanent.

Le lac
Un miroir plein de ciel
D’arbres à l’envers
Le lac
Un plat silence
Que le chant des oiseaux
Couronne d’invisibles présences

This entry was posted in poem. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.