ats/Newsnet

topelement (1)Les vendanges valaisannes 2013 resteront dans les annales comme étant la plus petite récolte jamais encavée depuis la fin des années 50.
La médiocrité de la récolte 2013 s’explique notamment par un printemps maussade, avec notamment un mois de mai aux températures inférieures à la norme. «La coulure et le millerandage ont été particulièrement marqués», précise le canton. La grêle a aussi frappé le vignoble de Saxon.
Si la quantité est faible, la qualité est toutefois au rendez-vous. Le millésime 2013 «se caractérise notamment par une acidité totale plus élevée. Elle apporte une fraîcheur bienvenue dans nos vins. Les vins qui ont fini de fermenter révèlent des profils aromatiques qualitatifs remarquables. La typicité de chaque cépage est très présente», souligne l’Office valaisan de la vicitulture.

1 thought on “ats/Newsnet

  1. shinichi Post author

    La plus petite récolte de raisins depuis 60 ans en Valais

    http://www.tdg.ch/suisse/petite-recolte-raisins-60-ans-valais/story/29868961

    Les chiffres publiés jeudi par le canton du Valais montrent une baisse de 13% environ de la quantité de raisins récoltés par rapport à 2012.

    «La récolte 2013 est inférieure de 19% par rapport à la moyenne des dix dernières années. La proportion entre raisins blancs (43%) et rouges (57%) encavée est restée stable», indique l’Office valaisan de la viticulture dans un communiqué.

    32,5 millions de litres ont été encavés. C’est moins qu’en 2012 (37,7 millions de litres) qui affichait déjà une baisse de 12,9% par rapport à 2011. «Tous les cépages ou groupes de cépage sont concernés par cette baisse de rendement, qui se situe entre 10 et 20% par apport au millésime 2012», précise le canton.

    La différence entre les quantités encavées en 2013 et la moyenne des dix dernières années est particulièrement marquée pour le gamay (-35,7%) et le pinot noir (-25,7%). Elle est de -17% pour le chasselas.

    Conditions défavorables

    La médiocrité de la récolte 2013 s’explique notamment par un printemps maussade, avec notamment un mois de mai aux températures inférieures à la norme. «La coulure et le millerandage ont été particulièrement marqués», précise le canton. La grêle a aussi frappé le vignoble de Saxon.

    Si la quantité est faible, la qualité est toutefois au rendez-vous. Le millésime 2013 «se caractérise notamment par une acidité totale plus élevée. Elle apporte une fraîcheur bienvenue dans nos vins. Les vins qui ont fini de fermenter révèlent des profils aromatiques qualitatifs remarquables. La typicité de chaque cépage est très présente», souligne l’Office valaisan de la vicitulture.

    Reply

Leave a Reply to shinichi Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *