Pouria Amirshahi, Louise Beaudoin

A l’occasion de la Journée internationale de la francophonie, nous souhaitons réaffirmer ensemble qu’une ambition francophone est résolument possible. Noire et blanche, maghrébine et latine, américaine et africaine, elle est même une promesse.
Le monde nouveau qui s’annonce voit s’organiser des aires géoculturelles autour de langues centrales. Nous francophones, au même titre que les arabophones, les hispanophones, les sinisants et les lusophones, prenons pleinement conscience des potentiels de rayonnement, d’influence et aussi de solidarité qu’offrent les espaces linguistiques coordonnés. La francophonie, c’est une aire d’interactions et d’échanges privilégiés pour bâtir ensemble de grands projets concrets, qu’il nous faut traduire en actes, en réalisations et en créations.
En nous saisissant de son enjeu culturel, politique, scientifique et aussi économique, nous voulons porter une vision moderne de la francophonie. Cette francophonie d’aujourd’hui et de demain est fondée sur une alliance des Etats, des nations et des peuples francophones, soucieux de cultiver dans la mondialisation un sentiment d’appartenance et de défendre une communauté d’intérêts. Elle s’organise autour du rapprochement de nos sociétés par la convergence des contenus (éducatifs, scientifiques), la convergence des outils (culturels, linguistiques), la circulation des œuvres et des personnes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.